On nous a traitées d’insouciantes oui (pour ne pas dire « folles »), c’était le mot qui revenait le plus quand on a dit qu’on allait prendre notre avion malgré la situation qui était entrain de partir en cacahouète (merci le covid). Je suis partie avec mon acolyte de voyage préférée, Joey. À la base on devait être trois à partir, mais elle n’a pas voulu prendre le risque. Car oui, il y avait un risque. Celui de ne pas pouvoir revenir en Belgique, car notre avion risquait d’être annulé. Mais avant de vous chanter notre aventure, je vais vous raconter comment bien préparer votre voyage et ce qu’il faut voir à Ljubljana.

Informations générales à savoir
  • Les ressortissants des pays de l’Union européenne n’ont pas besoin d’un VISA ou d’un passeport, la carte d’identité suffit.
  • La langue officielle est le slovène, ils ne parlent pas beaucoup aux touristes, mais ils arrivent à discuter en anglais tout de même.
  • La monnaie officielle est l’euro.
  • Il n’y a pas de décalage horaire entre la Belgique/France et la Slovénie.
  • Quand partir ? La meilleure période à mes yeux est d’avril à septembre. Même si je pense que c’est un pays qui doit être magnifique à voir une fois enneigé.
Se rendre en Slovénie, comment et combien cela coûte?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Il y a soit en voiture, en car, en train ou en avion. Nous avons opté pour l’avion car celui-ci n’était vraiment pas cher. Par personne on a payé €50,48 avec une valise en cabine chacune. Nous sommes parties avec la compagnie aérienne Wizz Air. Il y a eu un léger retard à l’aller, mais ils l’ont rattrapé pendant le vol. Si vous souhaitez partir en voiture, il y en a pour environ 12-14 heures de route et quelques péages à payer. En bus, je vous recommande de partir avec la compagnie Flixbus, je vous mets le lien ici pour que vous ayez une idée de prix. Visiter la Slovénie en train pendant un roadtrip en Europe ? C’est possible, planifiez votre voyage via Eurail ici.

Comment se déplacer?

La capitale se visite très facilement à pieds, ce que nous avons fait. Après, on était sensées louer une voiture pour aller voir des cascades et faire de la randonnée. Mais, avec le covid-19 qui venait de débarquer partout en Europe, il n’était plus possible de louer de voitures. L’hébergement met également des vélos à disposition, cela peut être un moyen pratique et rapide de se déplacer en ville.

Budget et choix du logement
  • Logement (3 nuitées) : €175,50 + €20 de citytax
  • Nourriture : environ €90
  • Transports : €20 de taxi
  • Avion : €100,96 aller-retour.
  • Total : €203,23 par personne

Pour l’hébergement on avait trouvé un appartement hyper mignon et situé en plein centre. Il y a une chambre avec un lit double et un canapé-lit pour deux personnes, une cuisine équipée et une salle de bain. Les propriétaires mettent également des vélos à disposition. Je vous mets le lien Booking ici.

72 heures à Ljubljana pendant le Covid-19: mon itinéraire

14 mars 2020: Joey et moi, ne savions pas si notre avion allait décoller. Beaucoup de compagnies avaient annulé la moitié de leurs vols. Nous sommes arrivées à Charleroi et avons su décoller sans problème. Il n’y avait pas de gel hydroalcoolique mis à disposition pour les voyageurs et les voyageurs n’étaient pas obligés de porter un masque. Une fois atterries à Ljubljana, nous avons décidé de prendre un taxi. Ne prenez surtout pas les taxis qui sont à votre droite en sortant, ils demandent minimum €50 pour se rendre en ville. Prenez plutôt un taxi de la compagnie « GoOpti« , ce sont des taxis que l’on partage avec d’autres personnes et cela revient à €10 par personne. Une fois arrivé à l’hébergement, quelqu’un de l’appartement est venu nous montrer comment tout fonctionnait, où se trouvait les vélos… L’appartement était propre et calme, avec une jolie vue sur la ville. On avait adoré loger là. Il y a également une télé, j’ai regretté de ne pas avoir pris un câble HDMI pour connecter mon ordinateur portable à la télévision. Après s’être installées, on est parties au Aldi (Hoffer en Slovénie) pour aller faire les courses. Le soir, on s’était posées devant un film avec un petit verre de rosé, la soirée parfaite entre copines.

15 mars 2020 : pour cette première journée, on avait prévu de visiter toute la capitale. On était les seules (ou presque) à visiter Ljubljana. On avait commencé notre visite par un endroit un peu reculé de la ville, où il y a plein de graffiti (= AKC – Metelkova). Il y avait pas mal de mur avec de jolies fresques, mais on avait peur de trop s’avancer, car il y avait quelques groupes composés que d’hommes, on a donc vite prit quelques photos puis nous sommes parties. Après ça, on est parties voir le fameux pont des dragons. Au final, on passait devant tous les jours quand on allait en ville (situé à 5 min de l’appartement). Si vous longez l’eau, vous allez tomber sur de magnifiques bâtiments au bord de l’eau comme sur la dernière image à droite. On a ensuite voulu s’arrêter pour manger, mais à cause de la crise mondiale due au Covid-19, tout était fermé. Nous avons donc continué notre route vers la magnifique place Prešeren avec le fameux bâtiment rose. Si vous marchez dos au bâtiment rose, vous serez le triple bridge. Il porte ce nom, car il y a 3 ponts en 1 tout simplement. Continuez tout droit et vous allez tomber nez à nez avec la fontaine des trois fleuves. Nous avions également visité la magnifique cathédrale de Ljubljana. Et le meilleur pour la fin, nous sommes montées tout en haut, au château de Ljubljana. Il a fallu environ 10 min pour monter au sommet et pour pouvoir admirer la vue de folie. Car, on a non seulement une vue extraordinaire sur la capitale mais également sur les montagnes enneigées.

16 mars 2020 : on s’était levée tôt dans le but d’aller prendre une voiture de location. L’agence était à une bonne dizaine de minutes à pieds, mais une fois arrivées sur place nous sommes tombées sur une porte fermée, génial. Il n’était dorénavant plus possible de louer une voiture et donc nos plans pour cette deuxième journée tombait à l’eau. Nous avons donc été faire les courses, regarder quelques films (avec du rosé bien évidemment) et pris du temps pour sois. Au soir, nous avions reçu un mail comme quoi notre avion avait été annulé. Pu*****. On ne savait pas trop comment réagir, on nous avait prévenu au check-in que l’avion allait décoller, mais qu’en fonction de la situation, le vol retour pouvait éventuellement être annulé. Mais, on a rien écouter bien évidemment et on avait pris le risque de partir.

Vol annulé, on fait quoi maintenant ? J’appelle en premier l’aéroport, au téléphone, on me dit que tout est fermé et restera fermé jusqu’au 30 mars minimum. On ne panique pas, on reste calme et on commence à regarder pour rentrer en bus ou en train. Mauvaise nouvelle, rien n’avait le droit de rouler. Pu*****. On avait bien évidemment prévenu nos proches de la situation. On informe nos amis comme quoi on ne trouvait aucune solution pour rentrer, on ne savait pas trop quoi faire et on a commencé à paniquer légèrement. On a adoré la Slovénie, mais rester deux semaines de plus ne nous tentait pas plus que ça. Dimanche soir vers 21 heures, on a deux de nos amis qui ont pris la route pour venir nous chercher et nous ramener à la maison. Non, vous ne rêvez pas. Ils sont partis le soir et sont arrivés le lendemain vers midi. On était tellement heureux de les voir arriver, vous n’imaginez même pas. Pour les remercier, Joey et moi avions été faire les courses pour qu’ils puissent bien manger et boire après autant d’heures de route. Après ça, nous sommes partis en voiture avec nos deux potes. Maintenant, il fallait voir si on allait savoir passer les différentes frontières. Heureusement, on a su arrivé en Belgique sans trop de complications. Mais cela s’est joué à quelques heures. Le mercredi 18 mars (si je me souviens bien), la première ministre nous avait annoncé que la Belgique allait fermer ses frontières et qu’on allait tous devoir être confinés prochainement. Si jamais vous lisez ces lignes les copains, je tiens à vous remercier une fois de plus. Et à mon acolyte de voyage, je te dis à ce soir pour de nouvelles aventures au Luxembourg.

You might also enjoy:

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *